HARMONICA DIATONIQUE

HARMONICA DIATONIQUE

Mes choix

PML

MON CHOIX PARMI LES HARMOS LES PLUS CELEBRES

C'est très souvent que l'on me demande mon avis sur tel ou tel harmonica, sur telle ou telle marque. Mais mon avis,.... que vaut-il???? J'ai fait ma propre expérience, j'ai fait mes choix. Cette page ne reflète que cela et rien d'autre. N'allez pas y voir une quelconque hiérarchisation des marques ou des modèles, cités ou non. C'est volontairement que je n'ai pas mentionné certains modèles et/ou marques et ce, uniquement parce que je ne les connais pas ou que je ne les ai pas testé.

 

Il n'existe pas de mauvais harmonica, il n'existe que des  harmonicas différents. Différents en sonorité, fiabilité, prix, tenue en main, contact avec les lèvres, look, réputation, etc... Le tableau ci-dessous ne cite que ceux que je connais et qui, du moins je le crois, sont les plus souvent cités par les joueurs d'harmonicas de tous poils, amateurs ou pros. Je me suis limité aux harmonicas 10 trous à lames simples excluant les modèles "d'appel", les 12 trous et les 10 trous à poussoir.

Enfin pour la clarté de cette page, je cite les modèles/marques dans un ordre qui ne présume pas ni de leur qualité/réputation, ni de mon goût. Pour mon choix personnel, voir le "top 8 (4)" à la fin.

 

Ce qu'il faut savoir :

 

  • Höhner est le fabricant le plus important, celui qui a le plus de modèles différents. Certains de ces modèles sont très semblables en terme de son et seuls leurs capots et leur prix permettent de les différencier.

 

 

  • Lee Oskar fait fabriquer ses harmonicas par le Japonnais TOMBO. Lee Oskar a mis au point un système de remplacement des plaques porte-lamelles qui permet, quand une lamelle casse, de ne remplacer que les plaques et de conserver le sommier et les capots, ce qui réduit d'environ 40% la remise en êtat par rapport à l'achat d'un harmo neuf.

 

 

  • Höhner a répondu à cela en créant le Modular System (MS) qui est identique dans son principe. La concurence serait-elle vraiment un moteur de dynamisme??? La fabrication en "CAO" (conception assistée par ordinateur) est venue compléter le MS.

 

 

  • L'histoire du diatonique s'est surtout construite autour du fameux Marine Band au sommier en bois et aux plaques clouées. C'est peut-être ce qui explique que les consommateurs, surtout les Américains grands amateurs de "vintage", se soient prononcés massivement pour le "hand made" (c'est comme ça qu'Höhner présentait le NON MS). Le hand-made est néanmoins fabriqué par des machines outils mais qui sont, soi-disant, pilotées à la main (???). Personnellement, on me fera difficilement croire que l'on puisse fabriquer un harmo pour moins de 30 Euros sans une forte dose d'automatisation.

 

 

  • Après plusieurs tentatives de marketing, Höhner a fini par définir deux séries: la "classic" et la MS. J'ai eu des Marine Band et des Special 20, qui sont aujourd'hui "classic", en MS et on en trouve encore sur certaines étagères de boutiques. Sachez qu'ils sont sans suite mais que l'on peut toujours remplacer les plaques sur ces modèles.

 

 

  • Enfin, il faut le dire, Höhner a longtemps souffert d'un manque de rigueur dans la finition (le réglage) de ses lamelles. Il semble qu'aujourd'hui, la série "classic" soit bien réglée en usine. Je n'en dirai pas autant de la série MS. Mais il se peut que ce ne soit là que les restes du stock datant de la mauvaise période. Il existe toujours un délais certain entre le moment de fabrication et le moment où vous portez l'objet à vos lèvres. (Je viens d'acheter une pipe toute neuve dont l'usine de fabrication a fermé il y 8 ans).

 

 

  • Lee Oskar et Tombo se sont forgés, d'entrée de jeu, une solide réputation de solidité mais aussi de fiabilité. Les Lee Oskar sont bien réglés en usine et durent longtemps. Mais le principal reproche qu'on puisse leur faire, c'est ce son un peu aigrelet. En effet, leur accordage est un peu plus aigu que le fameux LA=440Hz pour augmenter leur "brillance". Il semble qu'ils aient corrigé toutes les imperfections des Höhner: faciles à altérer (suppose des lamelles fines) et fiables (suppose des lamelles épaisses), on peut penser que l'alliage des lamelles n'est pas un simple laiton. Bien réglés dès la sortie de la boîte et capots ne s'oxydant pas, lèvres bien protégées et un seul modèle, on peut comprendre qu'une bonne partie des consomateurs aient fait ce choix.

 

 

  • Les MS Höhner sont livrés avec des plaques fines sauf le cross harp et le Meisterklass qui ont des plaques un peu plus épaisses. Mais paradoxe de marketing là encore, quand vous achetez un jeu de plaques de remplacement, celles-ci sont celles du cross harp.

 

 

  • Enfin il faut savoir que Tombo vend pour son propre compte le même MAJOR DIATONIC que Lee Oskar, mais sous un autre nom, plus quelques modèles d'appel et que Höhner Allemagne et Höhner USA sont deux boîtes indépendantes qui marchent la main dans la main.

 

 

  • Suzuki est peu répandu sur le marché français. On n'a pas d'historique si ce n'est que Suzuki Music est polyvalent (plusieurs types d'instruments comme Höhner), innovant (Pipe Huming, overdrive et certains chromatiques sans poussoir) et a racheté la fameuse marque d'orgues Hammond. J'ai découvert THE modèle qui m'allait bien quand j'ai découvert le Pro-Master semi-Valvé (PMv).

 

 

  • Je me suis bien sur fait piéger par les Pro-Master et Hammond qui sont aussi beaux, aussi fiables, moins cher mais qui ne sont pas semi-valvés. Tout me plait sur le "PMv", le son d'abord, la forme, la fiabilité, le contact aux lèvres, le poids, l'étanchéité, le réglage au laser des lamelles, la boîte, les plaques de remplacement, tout sauf... le prix. Et encore!! Il est a noter que bien que ressemblant au Meisterklass de Höhner, qui lui n'est plus valvé, il est moins cher que ce dernier. Un jeu de plaques de remplacement de PMv est plus cher qu'un "Spécial 20" (par exemple), mais compte tenu du prix d'un PMv neuf, ça prend ici tout son intérêt et puis on consomme moins de plaques de PMv que de S20.

 

 

  • Seydel 1847 La plus ancienne marque d'harmonica qui renait depuis que les Allemagnes sont réunifiée. Et, aussitôt, de nombreuses innovations apparaissent dont entre autres des lamelles en inox qui ne vieillissent pas. J'ai essayé, je trouve leur son très "métallique". Seydel propose de nombreux accordage, de nombreuse personnalisations ainsi que de vous fabriquer votre accordage à vous ! Plus besoin de bricoler votre harmonica, le carnet de chèque remplace la lime, mais vous serez sûrs d'obtenir le que vous désirez.

 



Les plus souvent utilisés

MARINE BAND (série "classic")

HOHNER

C'est la légende et pourtant son sommier en bois et le "cloutage" des plaques ne le prédisposent pas à l'étanchéité. C'est le son du blues mais on n'est plus à l'époque où on le trempait dans un verre de whisky pour faire gonfler le bois.

Les échardes sur les lèvres BRRR!!!

 

SPECIAL 20 (série "classic")

HOHNER

 

Une bonne étanchéité avec le sommier plastique et les plaques vissées. Un beau son cuivré et en plus il n'est pas cher.

Fragile à cause des lamelles peu épaisses mais du coup facile à altérer

 

GOLDEN MELODY (série "classic")

HOHNER

 

 

Même remarques que le S20 ci-dessus sauf le son qui est plus rond.

La prise en main est très sympa à cause de sa forme. Peut-être les altérations les plus faciles

PS j'en ai valvé un... super son!

 

MAJOR DIATONIC

LEE OSKAR

 

 

Un seul modèle chez L.Oskar dont j'ai déjà tout dit ci-dessus. Les lamelles peuvent vriller sur leur axe ce qui nuit aux altérations.

 

BIG RIVER HARP (série "MS")

HOHNER

 

Premier modèle de la série MS avec des capots ajourés. Un fort joli son. Lamelles fines

Très semblable au "DEEP BLUES" qui vaut plus cher.

 

PRO HARP (série "MS")

HOHNER

 

C'est le même que ci-dessus mais avec de jolis capots noir et fermés. J'aime bien au contact des lèvres.

 

BLUES HARP (série "MS")

HOHNER

 

C'est le modèle "bois" de la série MS. A oublier bien qu'on le trouve souvent sur les étagères des marchands de musique.

 

CROSS HARP (série "MS")

HOHNER

 

Le sommier n'est pas en métal mais en plastique doré (qui s'use avec la transpiration),

Les plaque porte-lamelles sont plus épaisses d'origine, donc il faut pousser un peu plus pour les altérations.

 

PRO-MASTER et HAMMOND

SUZUKI

 

Du pro-Master sans les valves

L'esthétique est jolie.

 Pro-Master, Hammond, Pro-Master valvé chromé ou gold sont en tous points identiques au look et aux valves près. Ils utilisent les même plaques.

 

PRO-MASTER VALVE

PRO-MASTER VALVE GOLD

SUZUKI

 

 

C'est mon préféré.

Le gold ne rajoute que du look mais rien sur le son.

Très beau son (confirmé par de nombreuses personnes, joueurs et auditeurs), très fiable dans le temps, belles altérations faciles, très bien réglé d'origine (laser), capots chromés, très étanche (7 vis internes), sommier métal dépoli.

C'est curieux comme un bout de plastique (valve) ça vous change le son.

 

MANJI

SUZUKI

je le connais encore peu mais il a l'air de tenir toutes ses promesses: qualité Suzuki et beau son, altérations aisées

 

1847 CLASSIC & SESSION STEEL

SEYDEL 1847

 

Bien qu'ils commencent à faire leur trou chez les joueurs, ils sont encore peu répandu. Le bref essai que j'ai pu faire m'a donné l'impression d'un son très métallique et de devoir "pousser" pour en tirer le meilleur.

CROSSOVER

HOHNER

il semble qu'il se fasse rapidement une bonne place chez les joueurs d'harmonica. Je n'ai pas encore pu l'essayer.

ULTRABEND SUB30

SUZUKI

Il reprend le principe du XB-40 de Hohner mais en restant dans les 10 cm auxquels nous sommes habitués. 30 lamelles pour produire les altérations plus facilement.

J'aimerai le tester mais 160€ et n'existe que dans 3 tonalités A,C,D.

 

 

 X30N0635.JPG

Mon TOP 8

(ma valise se limite aujourd'hui à ceux surlignés en jaune)

PRO-MASTER VALVE

(SUZUKI)

Pour moi, il a tout pour lui ! Un très beau son, une grande fiabilité et une très bonne étanchéité. Coulisse bien sur les lèvres.

 

1

 BLUES SESSION

(SEYDEL)

On le trouve dans de nombreux accordages différents sans avoir à sortir ses limes mais chez Seydel uniquement avec des frais de port en plus. Semble fiable. Facile à jouer, étanche et on peut remplacer les plaques. Le son velouté et moelleux des anciens capots antiques, un régal pour certaines mélodies!

 

2

SPECIAL 20

(HOHNER)

Le petit capable de donner des complexes aux grands. Sa fiabilité incertaine n'est pas trop un problème et puis il est si peu cher qu'on peut se permettre d'en consommer sans modération.

 

3

GOLDEN MELODY

(HOHNER)

Sa tenue en main et la facilité des altérations sont ses atouts. Sa fragilité est un peu trop légendaire. Bien étanche et si vous le valvez, comme ça pour le fun, le son devient grandiose

 

4

PRO HARP

(HOHNER)

 

Décidément j'aime les capots peints en noir mat, les lèvres y coulissent bien. Un peu délicat à régler ce "MS" ! Beau son.

 

5

 

~~~~

HAMMOND

(SUZUKI)

 

Très joli le Pro-Master en noir. On peut y mettre des plaques de PM valvé mais le son demeure un peu étouffé. Les lèvres ne coulissent pas très bien sur les capots vernis.

 

6

BIG RIVER HARP

(HOHNER)

Son atout c'est son petit prix et la possibilité de remplacer les plaques mais à quoi bon quand les plaques sont presque au même prix qu'un harmonica neuf ?

 

7

MAJOR DIATONIC

(LEE OSKAR)

Facile à jouer, on peut y changer les plaques, bien fini mais un son quelque peu "aigrelet" et des capots qui ternissent vite. Certains joueurs auraient constaté que les lamelles avaient tendance à vriller sur elles même pendant les altérations.

8

Je le répète, il ne s'agit là que

de mes choix basés sur mes ressentis, sur mon expérience et sur les différents échos que j'ai pu avoir. Il ne s'agit pas d'un jugement de valeur des modèles et des marques.

Il n'existe pas vraiment de mauvais harmonica, il n'y a que des harmonicas différents.

 

Enfin je crois bon de préciser que je ne suis affilié à aucune marque et, donc,

totalement indépendant et libre dans mes choix et opinions !

PMVG.jpg



15/08/2015